Les enjeux

L’Observatoire solidaire sur les salariés-aidants entend apporter de nouvelles réponses à un enjeu sociétal qui concernera le quart des actifs d’ici 2030. Si la cause des aidants est aujourd’hui connue et entendue, elle nécessite une approche plus volontaire par le système de santé, le politique, mais aussi le monde de l’entreprise.

Forte de son identité mutualiste, La Mutuelle Générale est depuis longtemps engagée auprès des aidants et des personnes dépendantes. Avec l’Observatoire solidaire, elle entend prendre toute sa part au débat public.

Les aidants : un phénomène de société

Les chiffres en témoignent : la question des salariés aidants gagne chaque jour en importance.

8,3 millions de personnes en France s’occuperaient aujourd’hui d’un proche en situation de dépendance. Parmi elles, près de la moitié, soit 4 millions, seraient des actifs. Cette proportion aurait doublé ces 10 dernières années. Et avec le vieillissement de la population, nous compterons 25 % de travailleurs en situation d’aidants en 2030.

Consulter le site de la Maison des aidants

 

Des premières réponses… qui en appellent de nouvelles

Face à cette nouvelle réalité, des premières réponses sont apportées par les entreprises :

  • Le congé de proche aidant (2017) : il donne la possibilité au salarié de s’arrêter au maximum 3 mois, mais avec suspension du salaire.
  • La générosité des collègues (2018) : ils peuvent offrir des jours de repos, prélevés sur leurs RTT, leurs jours de récupération ou leur 5e semaine de congés payés. Le dispositif ne fonctionne en revanche pas pour la fonction publique.

Les limites ? Ces dispositions récentes sont peu appliquées lorsqu’elles n’ont pas été transposées dans des accords d’entreprise. Le stress, la précarité et la fatigue demeurent le quotidien de la plupart des salariés-aidants.

 

Un enjeu considéré par les pouvoirs publics

La volonté politique existe, comme le démontre la Stratégie de mobilisation et de soutien en faveur des aidants dévoilée
le 23 octobre 2019 par le Premier ministre.

Plusieurs priorités ont été avancées, et des mesures sont attendues en 2020 sur le soutien au quotidien des aidants, les droits sociaux, l’équilibre vie personnelle/vie professionnelle, les solutions de répit, la santé des proches aidants…

Connaître la stratégie gouvernementale

Les enjeux sont connus, des actions sont en cours. Déjà des acteurs politiques, associatifs et économiques se mobilisent.
La Mutuelle Générale n’est pas pionnière sur le sujet mais par son histoire et son identité, elle l’est sur la question de la solidarité, et compte mettre toute son expertise au service des salariés-aidants.

Avec l’Observatoire solidaire, nous avons l’ambition de partager un même dessein avec le corps social des entreprises : mieux entendre la cause des salariés-aidants, agir pour faciliter leur quotidien et témoigner de notre solidarité envers eux.

Patrick Sagon

membre du Conseil d’orientation et président de La Mutuelle Générale