Colloque 2022

Pour la troisième année consécutive, l’Observatoire solidaire de La Mutuelle Générale a dévoilé lors de son colloque, le 28 septembre 2022, les conclusions des différents ateliers ayant permis de faire émerger de nouvelles initiatives et projets pour agir en faveur des salariés-aidants. Experts, politiques et acteurs économiques ont débattu dans le but de faire avancer la réflexion et de passer à l’action.

 

3e colloque de l'Observatoire solidaire des salariés-aidants

Avec la participation d'Églantine Éméyé, marraine de l’événement et présidente de l’association Un pas vers la vie, qui accompagne les familles concernées par l’autisme.

Les membres du Conseil d’orientation de l’Observatoire solidaire ont présenté les conclusions des différents ateliers ayant permis de faire émerger de nouvelles initiatives et projets pour agir en faveur des salariés-aidants. Experts, politiques et acteurs économiques ont débattu dans le but de faire avancer la réflexion et de passer à l’action.

Comment concilier vie professionnelle et vie personnelle lorsque l'on est salarié-aidant ?

Si la cause des aidants est aujourd’hui connue et entendue, elle nécessite une approche plus volontaire par le système de santé, le politique, mais aussi le monde de l’entreprise.. Avec sa série de mini-films « Derrière chaque personne se cache une histoire », l’Observatoire solidaire de La Mutuelle Générale entend sensibiliser le grand public sur cette cause.

Derrière chaque personne, se cache une histoire. Apprenons à connaitre avant de juger.

Derrière chaque personne se cache une histoire - Le retard

Production et Réalisation : 8MM Production & Whang Production / Lionel DELFINI & Thierry VERGNES

Derrière chaque personne se cache une histoire - Le déjeuner

Production et Réalisation : 8MM Production & Whang Production / Lionel DELFINI & Thierry VERGNES

Derrière chaque personne se cache une histoire - La promotion

Production et Réalisation : 8MM Production & Whang Production / Lionel DELFINI & Thierry VERGNES

 

Retrouvez la playlist du colloque sous forme de capsules vidéos

Experts, politiques et acteurs économiques ont débattu dans le but de faire avancer la réflexion et de passer à l’action.

Ouverture du colloque

Par Patrick Sagon, Président de La Mutuelle Générale

Concilier vie privée et vie professionnelle, mes pistes d’actions

Par Églantine Emeyé, actrice, présentatrice TV et marraine du colloque

Valoriser les compétences transverses des salariés-aidants

Par Sophie Loeuilleux, HR Project & Content Manager au Lab RH ; Isabelle Faggianelli, VP Corporate Social Responsibility chez Christian Dior Couture ; Guillaume Cléjean, Responsable développement RH de La Mutuelle Générale

L’aidant du futur ? Prospective et perspective

Par Philippe Cahen, prospectiviste

Étudiants, salariés : la solution du tiers-aidant

Par Olivier Frezet, directeur du secteur médico-social de Domcare/MSPB Bagatelle  ; Valérie Bergua, co-responsable Master Psychologie, Psychogérontologie et Santé publique à la Faculté de Psychologie de Bordeaux

L’apport indispensable des médecines complémentaires et alternatives

Par Martine Aulagnier, présidente de Passerelle Assist’ Aidants ; Stéphane Hugon, Phd, sociologue et fondateur d'Eranos

Remise du prix du 1er hackathon de l’Observatoire solidaire

Par Églantine Emeyé, marraine du colloque ; Christophe Harrigan, directeur général de La Mutuelle Générale  ; Andréa Abbou, co-fondateur et président de la start up ELLII.net et Fatima Ferreira,responsable de pôle au sein de la direction achats de La Mutuelle Générale.

Clôture des débats

Par Dr Alain Toledano, Cancérologue Radiothérapeute, centre Hartmann, président de l'institut Rafaël, directeur chaire santé intégrative au CNAM, membre de l’Observatoire solidaire

 

Je crois qu’à ce jour beaucoup d’aidants ne réalisent pas qu’ils le sont, ne se voient pas comme tels et assument chaque jour une charge particulièrement lourde, comme si c’était « normal ». Oui, c’est normal d’aider son proche fragilisé, non ce n’est pas normal d’en oublier sa santé, sa vie personnelle. Je pense au contraire que les entreprises peuvent, doivent, participer au mieux-être de leurs salariés. Les aider à reconnaître qu’ils en font trop, se mettent en danger, en leur donnant un espace de parole. Valoriser les compétences acquises dans ce parcours "sens de l’organisation, prise de responsabilités…" et surtout leur garantir une vraie flexibilité dans leur travail. 

Églantine Eméyé
Actrice, présentatrice TV et marraine du colloque